Le paysage / les paysages : des yeux et des paysagistes

Une contribution de Gilles Della Vedova, doctorant en histoire contemporaine au laboratoire d’études rurales (Lyon II), pour la table-ronde consacrée à la “spécificité des liens aux territoires de montagne”, séminaire de Pont-en-Royans, 5 décembre 2015. Il revient sur le rôle des différents acteurs dans la production des savoirs sur les territoires en prenant comme entrée la notion de “paysage”.

Les acteurs du développement territorial sont-ils également des aménageurs de l’espace ?

Une réponse double mais qui demande, au préalable, de revenir sur les termes

            – « aménagement » : transformation des conditions existantes pour les rendre favorables aux hommes. Il y a donc une idée d’adaptation qui pose la question de la relation entre le local / le global (qui s’adapte ? qui adapte qui ?). L’aménagement est donc un ajustement ce qui pose la question de comment le qualifier : est-il imposé ? négocié ? consenti ?

            – « paysage », selon Anne Sgard (géographe, université de Genève) : espace de coprésence et de co-visibilité. Les sociétés négocient les valeurs par l’entremise du paysage et décident ou non de partager un projet[1]. Le paysage est la manifestation du dialogue qui se crée au sein des composantes du groupe social à différentes échelles (acteurs infra locaux, locaux, globaux).

Continuer la lecture de Le paysage / les paysages : des yeux et des paysagistes