« Penser les liens aux territoires ruraux »

Séminaire "Penser les liens aux territoires ruraux", Musée de l'Eau, Pont-en-Royans, 5 décembre 2014
Séminaire « Penser les liens aux territoires ruraux », Musée de l’Eau, Pont-en-Royans, 5 décembre 2014

Eléments de réflexion partagés et approfondis lors du séminaire de Pont-en-Royans (5/12/2014).

La rencontre organisée le 5 décembre 2014, dans le cadre des activités du groupe « Culture(s) et sociabilité en territoires de montagne » (Labex Item) et en collaboration avec le Parc naturel régional du Vercors, a réuni une cinquantaine de personnes accueillies au Musée de l’Eau, à Pont-en-Royans.

Le profil général des participants répond à l’intention première de ces rencontres : partager avec les personnes engagées professionnellement sur les territoires les réflexions du groupe de recherche sur les questions de construction des territoires de montagne, appréhendées sous l’angle de l’identification aux lieux, des liens à la fois pratiques et symboliques qu’un territoire génère, et du rôle des institutions dans ces attachements. Un deuxième objectif était de permettre un échange de regard entre praticiens des territoires du Parc naturel régional du Vercors et du Parc naturel régional du Morvan, partenaires d’une expérience de « mise en collaboration » avec le monde de la recherche, initiée dans le cadre du labex Item. Continuer la lecture de « Penser les liens aux territoires ruraux »

Le paysage / les paysages : des yeux et des paysagistes

Une contribution de Gilles Della Vedova, doctorant en histoire contemporaine au laboratoire d’études rurales (Lyon II), pour la table-ronde consacrée à la « spécificité des liens aux territoires de montagne », séminaire de Pont-en-Royans, 5 décembre 2015. Il revient sur le rôle des différents acteurs dans la production des savoirs sur les territoires en prenant comme entrée la notion de « paysage ».

Les acteurs du développement territorial sont-ils également des aménageurs de l’espace ?

Une réponse double mais qui demande, au préalable, de revenir sur les termes

            – « aménagement » : transformation des conditions existantes pour les rendre favorables aux hommes. Il y a donc une idée d’adaptation qui pose la question de la relation entre le local / le global (qui s’adapte ? qui adapte qui ?). L’aménagement est donc un ajustement ce qui pose la question de comment le qualifier : est-il imposé ? négocié ? consenti ?

            – « paysage », selon Anne Sgard (géographe, université de Genève) : espace de coprésence et de co-visibilité. Les sociétés négocient les valeurs par l’entremise du paysage et décident ou non de partager un projet[1]. Le paysage est la manifestation du dialogue qui se crée au sein des composantes du groupe social à différentes échelles (acteurs infra locaux, locaux, globaux).

Continuer la lecture de Le paysage / les paysages : des yeux et des paysagistes

Matinée de restitution de l’article « Situation de co-construction » aux équipes 13 mai 2015

photo sém travail Morvan-Labex

Maison du Parc du Morvan, 13 mai 2015

Un temps de restitution a été organisé pour échanger avec les professionnels du Parc naturel régional du Morvan et de l’EPCC de Bibracte autour d’un article scientifique qui visait à restituer un propos collectif: « Situation de co-construction, identités et risques d’asymétrie: retour sur un dispositif de collaboration de recherche ».
Continuer la lecture de Matinée de restitution de l’article « Situation de co-construction » aux équipes 13 mai 2015

Synthèse de l’article « Situation de co-construction, identités et risques d’asymétrie: retour sur un dispositif de collaboration de recherche »

Glux en Glenne et le Beuvray Photo Philippe Hanus
Glux en Glenne et le Beuvray – Photo Philippe Hanus

Cette contribution revient sur une collaboration en cours, entre un collectif de recherche pluridisciplinaire (Labex « innovation et territoires de montagne ») et des professionnels agissant au sein d’institutions territoriales (Parc régional du Morvan, EPCC de Bibracte), autour d’un espace labellisé Grand Site de France au sein du Parc du Morvan. Comment nous, chercheurs, pouvons-nous travailler de manière participative à l’échelle d’un territoire sur le sujet de la participation ? Nous décrivons et analysons une étape centrale du processus collaboratif, l’organisation d’une journée de travail en mai 2014. Prenant au sérieux le risque de hiérarchisation des rapports au sein du collectif, notre démarche s’attache aux questions des identités et des intérêts des participants, à l’organisation des échanges et à la co-construction du sens donné à cette rencontre. Cette co-analyse s’est élaborée par de multiples allers-retours, par le biais d’entretiens, avec les participants.
Continuer la lecture de Synthèse de l’article « Situation de co-construction, identités et risques d’asymétrie: retour sur un dispositif de collaboration de recherche »

Références « co-construction des savoirs »: territoires – espaces naturels – démocratie participative

Arpin, I. (2014/1). « Une expérience grandeur nature. Pratiquer une sociologie plus participative ? », Communication, (94), 109-123.

 

Audoux, C., & Gillet, A. (2011). Recherche partenariale et co-construction de savoirs entre chercheurs et acteurs : l’épreuve de la traduction. Revue Interventions économiques. Papers in Political Economy, (43). Consulté à l’adresse http://interventionseconomiques.revues.org/1347

 

Barbier, R., & Larrue, C. (2011). Démocratie environnementale et territoires : un bilan d’étape. Participations, N° 1(1), 67‑104. doi:10.3917/parti.001.0067

 

Basset K.-L., Chauliac M., Darroux C., Hanus P. (2013). La connaissance et l’innovation au risque de la posture « d’acteur-chercheur » : le collectif « cultures et sociabilités en territoires de montagne ». Communication au colloque international AIFRIS-PREFAS, Dijon, 27-29 mai 2013. http://reflaction.hypotheses.org/112

 

Belleau, H. (2011). De la mobilisation des connaissances au partenariat de recherche. Le cas du «Portrait des jeunes du quartier Bordeaux-Cartierville» à Montréal. SociologieS.

 

Beguin, P. (2009). Expérience collective et recherche en partenariat. Eléments pour une approche pragmatique de la « recherche en situation ». in P. Beguin et M. Cerf (dir.) Dynamique des savoirs, dynamique des changements. Toulouse: Octares. 51-69.

 

Blondiaux L. et Fourniau J.-M. (2011), Démocratie et participation : un état des savoirs, Participations, 1/2011.

 

Bussières, D., & Fontan, J. M. (2011). La recherche partenariale: point de vue de praticiens au Québec. SociologieS.

 

Callon M., Lascoumes P., Barthes Y. (2001), Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Seuil.

 

Chavanon O., Laforgue D., Raymond R. (2007). « Traductions des projets de territoires touristiques et leur appropriation par les acteurs ordinaires », Rapport de recherche pour l’Institut de la Montagne dans le cadre du programme de recherche «Tourisme et territoire:Enjeux et perspectives».

 

Darroux, C. (2014, mars 5). Formalisation de la collaboration de recherche sur le territoire du Morvan. Réfl’action. Consulté à l’adresse http://reflaction.hypotheses.org/112.

 

Darroux, C. (2014, août 19). Recherche collaborative en territoires de montagne et CO-ECRITURE. Réfl’action. Consulté à l’adresse HYPERLINK « http://reflaction.hypotheses.org/207 » http://reflaction.hypotheses.org/207

 

Debarbieux B. (2001). « Les montagnes: représentations et constructions culturelles », in Y. Veyret (dir.), Les montagnes : discours et enjeux géographiques, Paris, SEDES.

 

Emprin, C. (2014, février 15). A propos de la désignation « chercheurs et acteurs ». Réfl’action. Consulté à l’adresse http://reflaction.hypotheses.org/120

 

Fujimura, J. H., Star, S. L., & Gerson, E. M. (1987). Méthodes de recherche en sociologie des sciences : travail, pragmatisme et interactionnisme symbolique. Cahiers de recherche sociologique, 5(2), 63.

 

Genieys W., Smith A., Baraize F., Faure A., Negrier E., (2000). Le pouvoir local en débat. Pour une sociologie du rapport entre leadership et territoire, Pôle Sud, (13), 103-119.

 

Gillet, A., & Tremblay, D.-G. (2011a). Conditions, dynamiques et analyses des partenariats de recherche. SociologieS. Consulté à l’adresse http://sociologies.revues.org/3751

 

Gillet, A., & Tremblay, D.-G. (2011b). Pratiques, analyses et enjeux de la recherche partenariale. Une introduction. Revue Interventions économiques. Papers in Political Economy, (43). Consulté à l’adresse http://interventionseconomiques.revues.org/1345

 

Guérin-Pace F. et Filippova E. (dir.) (2008). Ces lieux qui nous habitent. Identité des territoires, territoires des identités, Paris-La Tour d’Aigues, INED-L’Aube.

 

Mauz I. (2008), « Les évolutions des métiers des espaces naturels », Memento de terrain. Gestion des milieux et des espèces, 83-2013, http://ct83.espaces-naturels.fr/printpdf/49.

 

Nez H., « Nature et légitimités des savoirs citoyens dans l’urbanisme participatif » (2011). Sociologie [En ligne], N°4, vol. 2 , mis en ligne le 29 février 2012, consulté le 16 septembre 2014. URL : HYPERLINK « http://sociologie.revues.org/1098″ http://sociologie.revues.org/1098

 

Pelen J.-N. (2008). « Entre intime, histoire et Grands Récits, l’assemblement narratif du Sujet. Réflexion introductive » in Crivello M.-L. et Pelen J.-N., Individu, récit, histoire, Aix-en-Provence, Presse universitaire de Provence, 11-34.

 

Perrier-Cornet P. (dir.) (2002). A qui appartient l’espace rural ? Enjeux publics et politiques, Paris, Aube & DATAR.

 

Petiau, A., & Pourtau, L. (2011). Regard sur la participation de populations marginalisées à la recherche-action. Le cas des squatteurs en Ile-de-France. Revue Interventions économiques. Papers in Political Economy, (43).

 

Quet, M. (2013). Politiques du savoir: sciences, technologies et participation dans les années 1968, Paris, Archives contemporaines.

 

Ricoeur P. (1983-1985). Temps et récit, 3 tomes, Paris, Seuil.

 

Rosanvallon P. (2002). Le peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en France, Paris, Gallimard.

 

Sébillotte M. (2007). « L’analyse des pratiques. Réflexions épistémologiques pour l’agir du chercheur », in M. Anadon (Dir.), La recherche participative, Québec, Presses universitaires du Québec, 49-87.

 

Sencébé, Y. (2004/1). « Être ici, être d’ici », Ethnologie française (34), p. 23-29.

 

Smith A., Sorbets C. (dir.) (2003). Le leadership politique et le territoire, les cadres d’analyse en débat, Presses universitaires de Rennes.

 

Star Leigh, S. (2010). « Ceci n’est pas un objet-frontière! » Revue d’anthropologie des connaissances, 4(1), 18-35.

 

Star L. S. et Griesemer J. R., 1989, “Institutional Ecology. ‘Translations’ and Boundary Objects: Amateurs and Professionals in Berkeley’s Museum of Verbebrate Zoology”, Social Studies of Science, 19(3), 387-420.