« L’eau entre mémoire et devenir » programme sur la Gestion Intégrée de la Ressource en Eau dans les PNR du Sud-Est

SERROI Bérangère, BARBON Jean-Louis, BESANCENOT François, FERRATON Mélanie et HOBLEA Fabien

 

Contribution d’un programme de Recherche-Action Collaborative à la co-construction et aux transferts interactifs entre savoirs profanes et savoirs savants.

2003, Année internationale de l’eau douce, a consacré la gestion de la ressource en eau comme enjeu et défi majeurs du XXIe siècle. Ces réflexions globales ont trouvé écho dans les territoires d’échelle locale (Antoine et Roux, 2004), notamment en montagne (Hobléa et Nicoud, 2007 ; Charnay, 2010) et dans les Parcs naturels régionaux qui ont été nombreux à placer la question de l’eau au cœur de leurs préoccupations. Ce fut le cas du PNR de Chartreuse qui, à l’occasion du renouvellement de sa charte, a exprimé la volonté de se doter d’une politique volontariste dans le domaine de l’eau (Hobléa F., 2006). Parallèlement et en accompagnement, le mouvement associatif local s’est mobilisé sur ce thème, sous l’égide des Amis du Parc de Chartreuse, qui a initié en 2008 un programme d’action intitulé « l’Eau, entre mémoire et devenir » (EMD), programme enrichi d’un partenariat avec  l’Université de Savoie, couplant ainsi la recherche à l’action.

Cette collaboration a permis la réalisation d’actions de terrain innovantes et expérimentales destinées à explorer et développer les versants patrimoniaux et participatifs du modèle français de Gestion Intégrée de la Ressource en Eau (GIRE), processus encourageant la mise en valeur et la gestion coordonnée de l’eau (Académie de l’eau, 2008). Le programme initié en Chartreuse a dès le départ été relayé et porté par le Groupement des Amis des Parcs du Sud-Est, se saisissant de cette opportunité d’échanger des idées, des connaissances et des savoir-faire dans un objectif de mutualisation et de transfert d’expériences.

Continuer la lecture de « L’eau entre mémoire et devenir » programme sur la Gestion Intégrée de la Ressource en Eau dans les PNR du Sud-Est

« Recherche participative : pratiques et réflexivité » – lien vers travaux Cermosem

Ce séminaire a eu lieu en novembre 2012 au Cermosem. Il s’est donnée pour objectif d’examiner l’apport aux sciences du territoire à partir de questions épistémologiques et pratiques : quels en sont les fondements théoriques, les attendus méthodologiques et les pratiques ? Que peut-on en attendre (ou pas) pour renouveler les rapports entre sciences sociales et société ? Quels sont ses rapports avec la participation ? Quelles précautions d’emploi et enjeux scientifiques et citoyens ? Quelles exigences et moyens de réflexivité ?…

Voir:

Références en ligne

Le domaine recherche-action.fr

Créé en 2002 pour ouvrir un centre ressource dédié aux démarches en recherche-action et un atelier coopératif au service d’initiatives innovantes plaçant l’humain au centre entre production de connaissances et transformations sociales. Cette plate-forme ressource est dédiée aux personnes développant une démarche en recherche-action.  Selon ce principe, le réseau recherche-action.fr s’inscrit dans la cohérence d’une « mise en mouvement » individuelle et collective qui n’est pas simplement une description « sur » la recherche-action, mais un espace « en » recherche-action, de déploiement « par » la recherche-action. La plate-forme offre des outils mutualisés de collaboration à distance, vous pouvez créer votre site sous l’adresse « recherche-action.fr/monsite », des forums, des groupes thématiques et autres supports partagés.

Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action (LISRA)

C’est une plate-forme autonome et évolutive de travail coopératif et de mutualisation d’outils mis à la disposition des personnes désirant développer une démarche de recherche-action. Contribuer à la formation et la légitimité scientifique d’acteurs-chercheurs porteurs d’initiatives, qu’elles soient informelles ou s’inscrivent dans des programmes, ouvrir des situations de recherche in vivo avec tous les acteurs concernés, forger des outils méthodologique, provoquer des rencontres et des publications.

CEDREA.NET (Les cahiers des dynamiques sociales et de la recherche-action)

Groupe de chercheurs (enseignants chercheurs, chercheurs exerçant une profession, doctorants) convaincus que la recherche en sciences sociales pour continuer sa progression doit : a) Adopter une approche postcartésienne pour étudier la dynamique des phénomènes sociaux c’est-à-dire aller au-delà de la description des états et des procès qui composent le phénomène, pour se poser la question des raisons de l’existence de ces états et celle des moteurs de ces procès. Expérimenter pour valider les connaissances acquises et b) Site d’échange sur des questionnements, explorations, réflexions et études sur la recherche-action.

International Journal of Action Research

La « Revue internationale de recherche-action » (International Journal of Action Research) est une publication de trois numéros par an. Les contributions concernent différentes thématiques de recherches en SHS, notamment les travaux pratiques de recherche-action, ainsi que les approches conceptuelles et théoriques qui mettent en avant les échanges autour des enjeux sociétaux.

ARPES

Revue électronique de valorisation des recherches actions sur les pratiques et les expérimentations sociales est une revue électronique qui permet la mise en ligne régulière des textes après validation du comité éditorial. Les auteurs ont la possibilité de proposer une contribution relevant de l’une des rubriques tout en prenant en compte la ligne éditoriale de la revue et les critères de recevabilité des textes. Ainsi le lecteur doit pouvoir identifier dans un texte, quel que soit son format : 1-une démarche de recherche-action, de recherche ou d’analyse de pratiques, 2-des références théoriques ciblées et explicitées, 3-un travail de terrain, 4-un regard distancié, 5-une réflexion utile pour la recherche et pour l’action, 6-une maîtrise des aspects formels (clarté du propos). (Voir notamment les chantiers thématiques de l’ARPES).

Sciences participatives; Fondation Sciences Citoyennes

Réseau Québécois en Innovation Sociale

Le RQIS souligne l’importance de l’innovation sociale pour la Politique nationale de recherche et d’innovation. En avril 2010, en vue de bâtir un réseau unique, multidisciplinaire et multisectoriel en innovation sociale et d’en faire un acteur phare au Québec, le RQIS a invité une vingtaine de représentants d’organisations reconnues comme leaders de l’innovation sociale au Québec à se regrouper en une communauté d’intérêt. Le RQIS faisait alors le pari que la mise en commun de leurs connaissances et expertises, couplées de formalisation et de diffusion, leur permettrait d’innover ensemble et d’en faire bénéficier la société québécoise. La communauté est composée d’acteurs provenant des milieux de la recherche, de l’intervention et de la liaison œuvrant dans le secteur économique, social, de l’éducation et de la culture.

La fabrique du social (LFS)

Programme de recherche qui s’inscrit dans l’appel à projet du Conseil Régional de Bretagne intitulé ASOSC, Appropriation sociale des sciences. L’objectif du dispositif est de soutenir le développement de recherches répondant à une demande sociétale, de favoriser le dialogue et le partage de connaissances entre les acteurs et les chercheurs, de favoriser l’engagement citoyen et l’émergence d’un tiers secteur scientifique en Bretagne. Lire notamment le rapport final : La mobilisation et l’hybridation des savoirs, sources et supports des innovations sociales ?  ( http://www.lafabriquedusocial.fr/images/pdfs/lfs-rapport-final-tome1.pdf )

Bibliographies et documents en ligne